Vidéo associée: 

Le Brexit ne bloquera pas le processus d‘élargissement de l’UE

Corps: 

Les pays des Balkans n'ont pas à s'inquiéter. C'est en somme le message de François Hollande et Angela Merkel, réunis ce lundi à l'Elysée avec une douzaine de dirigeants de l'UE et des Balkans, ainsi que Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne.

Certains pays candidats à l'adhésion avaient peur que le départ du Royaume-Uni sonne le glas de l'élargissement. Il n'en est rien pour le président français: 'la décision britannique ne remet en aucune façon en cause les engagements qui ont été pris à l'égard des pays de la région des Balkans. Ils seront respectés aux conditions qui ont été initialement fixées et qui devront être vérifiées', a affirmé François Hollande.

Macédoine, Serbie, Albanie et Monténégro sont des candidats officiels à l'adhésion. Bosnie, Kosovo sont candidats potentiels. Tous doivent appliquer les réformes exigées par Bruxelles... et attendre.

Dès son arrivée à la tête de la Commission européenne fin 2014, Jean-Claude Juncker, assurait qu'il n'y aurait pas d'élargissement pendant 5 ans.

Partager cette vidéo :

Publié le 05/07/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI