Vidéo associée: 

Le bitcoin, une monnaie pas si virtuelle…

Corps: 

C’est une première mondiale : une borne d‘échange de la monnaie virtuelle bitcoin a été mise en service dans ce café de Vancouver grâce à une législation fiscale plus souple. La machine permet aux clients de recharger leur compte libellé en bitcoins avec leurs dollars canadiens ou de payer leur consommation avec cette monnaie virtuelle à partir de leur smartphone.

Jordan Kelly, opérateur Robocoin: “On assiste à une hausse conséquence de la demande, c’est une monnaie qui devient plus utile.”

Le montant d‘échange est limité à 2.880 US dollars par jour, la machine contrôle en scannant la main de l’usager. Actuellement le taux d‘échange bitcoin / dollar américain est 1 bitcoin = 200 dollars…

La valeur de la monnaie électronique s’est envolée les douze derniers mois passant de 10 dollars en novembre 2012 à 200 dollars à ce jour, même si elle reste très volatile.

Conçus en 2008 par un programmateur surnommé Satoshi Nakamoto, les premiers bitcoins ont été “frappés” en 2009. L’intérêt de cette devise virtuelle, c’est son anonymat, et qu’elle n’est pas encore régulée par un gouvernement ni une banque centrale. En principe les transactions ne sont pas taxées, même si des pays comme l’Allemagne l’ont reconnue comme monnaie pour pouvoir taxer les transactions marchandes. Le bitcoin donne un accès facile à des activités illégales
comme le blanchiment d’argent, trafic de drogues, prostitution et autres.

Décrite comme « le nouvel or numérique », la liberté financière qu’elle représente rend la monnaie virtuelle attractive, avec tous les risques possibles.

Sergio Rossi, professeur d’Economie à l’université de Fribourg : “On ne sait pas trop d’ou le pouvoir d’achat de la monnaie vient, on ne sait pas qui se cache derrière, il n’y a pas de banque, il n’y a pas d’autorité monétaire derrière et donc ça pose problème parce que ça risque de porter atteinte à toute la stabilité du système économique”.

Ainsi un Norvégien qui avait acheté 5000 bitcoins pour 24 dollars en 2009, a vu leur valeur passer en avril dernier à 500 000€. Le jeune ingénieur en a revendu une bonne partie, de quoi s’offrir un appartement..

Partager cette vidéo :

Publié le 31/10/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité