Vidéo associée: 

Publié le 20/02/2018

Laurent Wauquiez, un "Trump" en devenir ?

Corps: 

Les déclarations chocs de Laurent Wauquiez visant tous azimuts Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé et Valérie Pécresse ont été relayés sur la toile. Le président des Républicains dénonce un enregistrement illégal... Et si finalement tout avait été finement manoeuvré ?

"Ce genre de " Off " qui sont organisés permet de savoir ou de faire croire qu'on a un fort caractère avec des convictions de droite et qu'on ne mâche pas ses mots en privé. Les propos de Laurent Wauquier sont une vraie stratégie politique qui consiste à aller chercher des électeurs de droite qui seraient tentés par le vote FN, qui sont sur une ligne complotiste, qui ont mal vécu l'échec de Fillon et en attribuent la responsabilité à un complot, à une organisation qui serait celle d'Emmanuel Macron. Il s'agit aussi de dissuader les électeurs de droite qui seraient tentés par le ralliement à Macron. Laurent Wauquier est dans une opération à la Trump où il s'agit de scandaliser pour exister et pour fédérer les troupes", explique Philippe Moreau Chevrolet , président de MCBG Conseil.

Laurent Wauquiez en mode Donald Trump. Addict du parler vrai et des provocations. Un nouveau style qui resterait, semble-t-il, à peaufiner.

"La grosse différence entre Donald Trump et Laurent Wauquiez, c'est que Donald Trump ne s'excusait jamais et qu'il allait toujours plus en avant dans l'outrance et dans le scandale. Visiblement, pour Laurent Wauquiez, c'est encore une galop d'essai. Il essaie un style et d'être transgressif. Il essaie de faire du Trump, mais il n'est pas encore au niveau décomplexé de Donald Trump et son entourage politique n'est pas encore assez solide pour qu'il puisse se le permettre", ajoute Philippe Moreau Chevrolet.

Les propos de Laurent Wauquiez ont provoqué un tollé général. Or, si stratégie politique il y a, le président des Républicains pourrait monter en puissance et enrichir sa tactique.

"La suite de la stratégie de Laurent Wauquiez serait d'arriver à faire ça ouvertement, c'est-à-dire de ne plus se cacher derrière un enregistrement confidentiel, mais de tenir ce genre de propos face caméra et de faire sa campagne sur ce type d'outrances et de provocations pour être constamment au centre du débat politique. Pour ça, il faut qu'il soit un peu plus fort politiquement et qu'il ait vraiment assis son emprise sur le parti. Il pourra alors se le permettre, mais il est visiblement encore un peu tôt et Laurent Wauquiez est encore un peu timide", conclut le président de MCBG Conseil.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet