Vidéo associée: 

L’Argentine veut reprendre le contrôle de sa dette

Corps: 

Le projet de loi a été déposé au Congrès.
L'Argentine propose de rembourser sa dette en passant par la place financière de Buenos Aires, et non plus par New-York - procédure en vigueur depuis 2001, qui avait valeur de garantie pour les créanciers et avait permis un rabais de la dette publique.
Ainsi Banco Nacion, la banque publique, serait désignée en remplacement de Bank of New-York Mellon. Les détenteurs de bons pourraient échanger des titres de dettes, les nouveaux étant régis par le droit argentin.
'Nous n'attendrons pas, a déclaré la présidente argentine Cristina Kirchner, que les 7,6% de créanciers qui ont refusé les restructurations de dette viennent et demandent des échanges de titres. Non. Pour démontrer notre bonne volonté et notre solvabilité, nous paierons, même sans qu'on nous présente l'échange, cela reste à leur disposition au moment voulu.'
Début juillet, la justice américaine a bloqué des paiements de l'Argentine, déclarée dans la foulée en 'défaut de paiement technique' par les agences de notation Standard and Poor's et Moody's. La présidente argentine, qui avait alors crié à l'injustice, cherche à la contourner la justice américaine, tout en signifiant sa bonne disposition à rembourser la dette.

Partager cette vidéo :

Publié le 20/08/2014