Vidéo associée: 

L'appel de la mère d'un des otages japonais du groupe EI

Corps: 

Son fils est l'un des deux otages japonais retenu en Syrie par l'Organisation Ãtat islamique. Le groupe islamiste réclame 200 millions de dollars de rançon et menace de les exécuter, il a fixé un ultimatum qui a expiré ce vendredi. Désespérée, Junko Ishido implore le gouvernement de payer. La communauté internationale demande à Tokyo de ne surtout pas verser de rançon. Un avis partagé par le gouvernement japonais qui a indiqué ne pas avoir reçu de message du groupe Ãtat islamique.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/01/2015
Publicité