Vidéo associée: 

“L’Amérique d’abord”, le slogan de politique étrangère de Donald Trump

Corps: 

S'il est élu, 'Daech disparaîtra' et l'Amérique renouera ses liens avec la Russie ou la Chine.
Donald Trump a dévoilé à Washington sa vision de la politique étrangère américaine, qui repose sur des piliers tels que le protectionnisme ou la nécessité de redorer le prestige de l'Amérique dans le monde, mais aussi sur un slogan : 'L'Amérique d'abord'.

'Ma politique étrangère placera toujours les intérêts des Américains et la sécurité de l'Amérique avant toute autre chose. Ce sera la priorité. Ce sera la base de chaque décision que je prendrai', a-t-il affirmé dans un discours de près de 40 minutes.

Donald Trump a ensuite reproché à Barack Obama d'avoir abandonné certains alliés, comme Israël, ou le président égyptien Hosni Moubarak en 2011. Il a aussi critiqué l''arrogance' de la politique étrangère américaine, qui s'évertue à 'transformer en démocratie occidentale des pays qui n'ont aucune expérience ou aucun intérêt à devenir des démocraties occidentales'.

'Nous sommes allés d'erreurs en erreurs en Irak, en Egypte, en Libye jusqu'à suivre le président Obama dans le sable en Syrie. Chacune de ces actions a contribué à semer le chaos dans ces régions et à donner à l'Etat islamique plus d'espace pour se développer et prospérer', a-t-il poursuivi.

L'Etat islamique disparaîtra donc 'très très rapidement' selon le milliardaire, s'il est élu.
Tout en critiquant l'endettement des Etats-Unis, il s'est engagé à 'dépenser ce qu'il faut' pour augmenter le budget de la défense.
S'agissant des alliés de l'OTAN, toutefois 'les Etats-Unis doivent être prêts à laisser ces pays se défendre eux-mêmes' a-t-il souligné. L'Amérique d'abord.

AFP

Partager cette vidéo :

Publié le 28/04/2016
Publicité

Contenus sponsorisés