Vidéo associée: 

Lait : baroud d’honneur des producteurs à la veille de la suppression des quotas

Corps: 

Terminé les quotas laitiers en Europe et ce n'est pas pour les rassurer. Ils sont quelques dizaines de producteurs à s'être rassemblés devant le Parlement européen à Bruxelles. Leur crainte : qu'avec la libéralisation totale de la production de lait, les prix s'effondrent et les petites exploitations soient condamnées.

' Avec la fin du système des quotas, il n'y aura plus de gagnants parmi les éleveurs. Peu importe que vous ayez 50 ou 500 vaches ', estime un producteur

' Si les petits producteurs disparaissent, on risque de voir apparaître de plus en plus en Europe des fermes-usines avec 1.000, 2.000, 5.000 vaches demain, qui sont uniquement des fabriques de matière première pour l'industrie ', déplore en revanche l'eurodéputé José Bové.

Les quotas avaient été mis en place il y a une trentaine d'années pour limiter les surplus. Désormais, les vannes pourront être grandes ouvertes.

' Les quantités de lait continueront d'augmenter et les prix continueront de chuter. C'est la première chose que l'on verra ', prédit une productrice.

' Nous demandons un programme de responsabilisation du marché en temps de crise, lorsque la production sera plus forte que la demande. Des incitations à produire moins pour que le marché se remette à l'équilibre et que les prix ne chutent pas dans un puits sans fond ', nous explique Romuald Schaber, président du European Milk Board.

Pour la Commission européenne, le salut des éleveurs passe par l'exportation. Ils sont encouragés à chercher des débouchés hors de l'Union européenne, notamment en Chine. Actuellement, 90% du lait que nous produisons est consommé en Europe.

Partager cette vidéo :

Publié le 31/03/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI