Vidéo associée: 

La Transdniestrie voit d’un mauvais oeil les futures relations économiques entre la Moldavie et l’Union européenne

Corps: 

Pour la première fois depuis 2006, le gouvernement Moldave et les dirigeants de Transdniestrie se sont assis à la même table. Chisinau qui va signer des accords économiques avec l’Union européenne en novembre essaye de ramener Tiraspol dans son giron. La région s’est auto-proclamée indépendante il y a sept ans.

“Nous sommes parvenus d’accord sur le fait que la future zone de libre-échange avec l’Union européenne pose les fondations pour une relation commerciale et économique civilisée et transparente entre nos agents économiques et les marchés de l’Union européenne”, a expliqué le Premier ministre moldave.

Le président de la région de Transdniestrie, Yevgueny Shevchuk a lui fait étalage de son scepticisme. “Nous estimons que à moins que certains détails ne soient éclaircis cet accord ne peut qu’empirer les relations entre nos deux capitales”.

Enclavée entre la Moldavie et l’Ukraine, la République moldave de Dniestr n’a jamais été reconnue par la communauté internationale. De plus Tiraspol souhaite être rattachée à la Russie bien qu’elle n’ai pas de frontières communes. Moscou qui assure d’ailleurs la sécurité de la région a averti les Moldaves que la signature d’accords avec l’Union européenne pourrait endommager les relations bilatérales. Chisinau dépend notamment du gaz russe.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/09/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages