Vidéo associée: 

La solidarité pour surmonter la tragédie en Galice

Corps: 

Maris, épouses, compagnons, parents, frères, soeurs, oncles, tantes, amis, collègues… Ils sont des centaines, des milliers à être directement touchés par le drame de Saint-Jacques de Compostelle. “Cette journée devait être une jour de fête pour les Galiciens, mais pour beaucoup d’entre eux, c’est un jour de deuil, après l’accident d’hier soulignait ce matin Filipa Soares qui suit cet évènement pour Euronews. Je suis devant le bâtiment Cersia à Saint-Jacques de Compostelle, où les familles peuvent accéder aux informations concernant les victimes et obtenir un soutien psychologique. C’est ici qu’on lit sur les visages toute la détresse provoquée par ce drame. (…) Mais ces personnes peuvent compter sur une immense vague de solidarité. Hier, plusieurs Galiciens sont venus dans les hôpitaux pour faire don de leur sang. Ils étaient tellement nombreux à l’hôpital central de Saint Jacques de Compostelle qu’on leur a demandé d’aller dans les autres établissements. Les médecins ne pouvaient pas faire face à leur nombre. Aujourd’hui, dans ce bâtiment Cersia, il y a des volontaires apportant de l’aide aux familles, des entreprises de restauration distribuant de la nourriture.
Certaines personnes attendent de pouvoir identifier leurs proches. Plusieurs victimes n’ont toujours pas été identifiées.
On peut dire que la Galice essaye de surmonter cette tragédie grâce à une immense solidarité”.

Partager cette vidéo :

Publié le 25/07/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité