Vidéo associée: 

La Roumanie face aux limites du rêve européen

Corps: 

Près de sept ans après l’adhésion la ville d’Aninoasa, dans le centre du pays, fait banqueroute. La mine, principale activité de cette commune de moins de 5 000 habitants, a été fermée par le gouvernement il y a six ans. Mais le député—maire, Adrian Albescu, garde le sourire : “Notre maire ironisé sur la situation en disant qu’il n’y a que deux importantes villes dans le monde qui soient insolvables : Detroit aux États-Unis et Aninoasa en Europe.”

La mairie a emprunté pour rembourser ses dettes, reste le problème du chômage. Comme l’explique Petrica Velovici qui a toujours vécu ici : “il n’y a pas un seul endroit ou travaillé, à part peut-être comme vendeur dans une boutique ou serveur dans un bar.”

Cette banqueroute soulève nombre de questions sur l’intégration de pays comme la Roumanie, la Bulgarie et la Croatie dont les niveaux de vie sont nettement inférieurs au reste de l’Union.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/09/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages