Vidéo associée: 

La RDC et le M23 devraient signer un accord de paix lundi

Corps: 

Un accord de paix entre la République Démocratique du Congo et les rebelles du Mouvement du 23 mars devrait être signé, lundi, à Kampala, la capitale de l’Ouganda, le pays jouant le rôle de médiateur.

Cet accord prévoit que la majorité des rebelles puissent être graciés – à condition de s’engager à ne pas reprendre les armes contre le gouvernement – à l’exception de 80 dirigeants du M23, accusés d’atrocités.

“Dans les discussions que nous avons eues à Kampala, il a été établi de manière claire et non équivoque qu’il n’y aurait pas d’amnistie pour les crimes de guerre, les crimes contre l’Humanité, y compris les violences sexuelles, le recrutement des enfants soldats, les violations massives des droits humains et moins encore pour les actes de génocide. Personne ne va accorder d’amnistie pour ce type de crimes”, a déclaré Raymond Tshibanda N’Tunga Mulongo, qui présidait, à Paris, la 29e session de la conférence ministérielle de la francophonie.

Le ministre congolais des Affaires étrangères fait notamment allusion au chef militaire du M23, Sultani Makenga, réfugié avec 1500 hommes en Ouganda. Des rebelles que Kampala n’a pas l’intention de remettre à la RDC.

Le M23 a rendu les armes, mardi, suite à sa défaite militaire face à l’armée congolaise, appuyée par une brigade d’intervention de l’ONU.

Kinshasa veut désormais s’attaquer à une quarantaine de groupes armés qui sévissent dans l’est de la RDC. “Nous avons signé leur certificat de décès”, a ajouté Raymond Tshibanda N’Tunga Mulongo.

Partager cette vidéo :

Publié le 09/11/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité