Vidéo associée: 

La paix donnera une impulsion à l‘économie, selon J.M. Santos

Corps: 

Le 4 novembre 2014, le président colombien Juan Manuel Santos avait répondu à nos questions dans le studio d'euronews à Bruxelles. Voici ce qu'il disait sur le processus de paix en cours avec les FARC.

Marta Vivas Chamorro : Les FARC ont demandé pardon aux victimes. Mais, monsieur le président, est-il juste que les membres des FARC puissent accéder au Parlement, et participer à la vie politique ? C'est un point qui suscite beaucoup de critiques.

Juan Manuel Santos : C'est bien de cela qu'il s'agit quand on parle de paix. Ils devront rendre les armes, renoncer à la violence, et ensuite, ils pourront continuer à faire de la politique, mais avec des moyens démocratiques. C'est bien de cela qu'il s'agit dans ce processus de paix. Qu'ils siègent ou pas au Parlement, on verra ça dans les termes de l'accord, mais le but est qu'ils continuent avec leur idéaux, avec leur lutte politique, mais pas avec la violence et les armes.

Marta Vivas Chamorro : Après un tel accord de paix, quel sera l'impact sur l'économie de la Colombie ?

Marta Vivas Chamorro : Il y aura des bénéfices très élevés économiquement et socialement. On estime que l'économie peut croître en moyenne de 2 % supplémentaires. Nous sommes le pays qui a la plus forte croissance en Amérique Latine. Dans la première moitié de cette année, la croissance a été de 5 %. Si nous parvenons à la paix, nous atteindrons jusqu'à 7,2 % de croissance, si on ajoute ces 2 %. Mais surtout, c'est tout ce qui concerne le développement dans les campagnes colombiennes, le développement social, parce que par exemple pour ces 6 millions de victimes ou plus déplacées, il est très difficile d'en sortir si elles ne reviennent pas dans leur environnement.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/10/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité