Vidéo associée: 

La nouvelle vie de Fleur Pellerin

Corps: 

De ministre à entrepreneuse : c'est le parcours de Fleur Pellerin. Évincée du gouvernement Valls au mois de février, l'ancienne ministre de la Culture et de la Communication a décidé de créer une société consacrée à l'accompagnement des investissements coréens en France, d'après le Journal du Dimanche. Une décision qui met, de fait, un terme à sa vie politique. Pour pénétrer la sphère du domaine privé, Fleur Pellerin a en effet quitté son poste à la Cour des Comptes et renoncé à la fonction publique.

La société de l'ancienne ministre prendra le nom de Korelya. L'entreprise aura pour fonction d'accompagner les investissements en nouvelle technologie, émanant de la Corée et à destination de la France. Sur le papier, l'exercice est dans les cordes de la native de Séoul, qui est diplômée de l'ESSEC, une grande école de commerce franco-singapourienne.

Ce nouveau projet de Fleur Pellerin a été examiné par la Haute Autorité à la transparence de la vie politique. L'instance, chargée de vérifier l'absence de conflit d'intérêts pour les fonctionnaires qui partent dans le privé, a émis un avis favorable à cette reconversion professionnelle. Si elle quitte la fonction publique, l'ancienne ministre souhaite toujours apporter sa pierre à l'édifice. Quelques jours après son éviction du gouvernement, elle avait déclaré à l'Obs : "ne pas pouvoir imaginer une seconde ne pas jouer un rôle dans le destin du pays".

Partager cette vidéo :

Publié le 21/08/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité