Vidéo associée: 

La mobilisation anti-fasciste se réveille en Grèce

Corps: 

Quelques affrontements entre police et manifestants à Athènes… La grande manifestation anti-fasciste organisée ce mercredi dans la capitale grecque a fini par dégénérer.

L’association anti-raciste Keerfa, les syndicats, les partis Syriza et Pasok, ont mobilisé en tout plus de 10.000 personnes dans la capitale, toutes choquées et révoltées par le meurtre d’un chanteur de rap par un militant néo-nazi, membre du parti Aube Dorée.

Les manifestants ont demandé l’interdiction du parti néo-nazi, mais c’est au niveau judiciaire que les choses pourraient bouger… Des enquêteurs tentent de savoir si Aube Dorée ne s’est pas rendue aussi capable de racket ou de chantage, après plusieurs affaires impliquant le parti politique..

“Nous avons peur de sortir de chez nous, déclare un jeune homme. Il y a des gangs d’Aube Dorée partout. Ils battent les gens quelque soit leur religion, leur sexe, tout”.

“Aube dorée doit faire face à la loi, avant qu’ils soient hors-la-loi, pese une femme. Il faut trouver un moyen pour que les gens arrêtent de les soutenir. Ils sont dans les écoles, en train d’empoisonner nos enfants”!

Des manifestations ont aussi eu lieu dans une dizaine d’autres villes, dont Salonique, deuxième ville du pays.

Stamatis Giannisis, notre correspondant à Athènes :
“Après cet incident sanglant qui a coûté la vie à Pavlos Fyssas, 34 ans, Aube Dorée fait dsormais l’objet d’une enquête de la justice qui veut savoir si ses activités s’apparentent à celles d’une organisation criminelle. Si cela est établi, ses dirigeants pourraient encourir dix ans de prison”.

Partager cette vidéo :

Publié le 26/09/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité