Vidéo associée: 

La libération annoncée de 26 prisonniers palestiniens accueillie de manière contrastée

Corps: 

A Naplouse en Cisjordanie, l’heure est à la fête. Aux préparatifs pour célébrer une bonne nouvelle pour les familles de ces détenus de longue date. La plupart d’entres eux avaient été arrêtés avant 1994 pour le meurtre d’Israéliens ou de Palestiniens soupçonnés de collusion avec l’Etat hébreu.

Pour ce fils originaire de Gaza, cette libération prévue d’ici à demain matin va tout changer dans sa vie : «Je ne me suis jamais senti aussi heureux qu’aujourd’hui. C’est si dur de grandir sans père, la présence d’un père est essentielle. Un père enseigne, parfois il peut être dur, parfois, il peut être facile, mais c’est un père. Dieu merci, c’est comme si j‘étais enfant et nous pouvons commencer notre vie depuis le début”.

Ces 26 prisonniers représentent une première vague sur un total de 104 détenus promis par les Israéliens dans le cadre d’un accord sur la relance du processus de paix. Mais pour ces manifestants israéliens dont les proches ont été tués, ces libérations sont une provocation :

“Je veux que le gouvernement comprenne qu’il envoie un mauvais message à la jeunesse, parce que la jeunesse va comprendre maintenant que son sang n’a aucune valeur et il envoie un mauvais signal aux autres. Celui qu’ils peuvent aller de l’avant et tuer et cela leur donne le pouvoir”, estime cette jeune femme dont le frère a été tué.

Mais ces libérations ont déjà été éclipsées par l’annonce de nouvelles constructions dans les colonies. Une décision condamnée par les Palestiniens et jugée peu opportun par la communauté internationale.

Partager cette vidéo :

Publié le 13/08/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI