Vidéo associée: 

La lettre à l'UE qui fâche Budapest

Corps: 

La Hongrie furieuse, dénonce une attaque politique. L'objet de sa colère, c'est cette lettre, que nous nous sommes procurée. Dans ce courrier, une demande surprenante : la Commission européenne est appelée à couper les fonds à Budapest, jusqu'à ce que "les libertés démocratiques fondamentales soient rétablies et la corruption combattue."

La correspondance, datée du 23 novembre, est signée par un ancien ministre des Finances allemand, et trois ex-commissaires européens.

SOT JÁNOS LÁZÁR, Minister of Prime Minister's Office (Hungarian)

"C'est une attaque politique de la gauche, s'insurge Janos Lazar, porte-parole du Premier ministre. Les libéraux et les socialistes, les opposants du Fidez et les chrétiens-démocrates l'ont réclamée à la Commission européenne. Ca n'a rien à voir avec la vraie vie et la réalité."

L'Union européenne a versé 5,63 milliards d'euros en 2015 à la Hongrie. 95% des investissements publics sont co-financés par l'UE.

Budapest a souvent été en guerre avec Bruxelles, notamment sur la question des migrants.

Partager cette vidéo :

Publié le 01/12/2017
Publicité