Vidéo associée: 

Publié le 18/01/2017

La lanceuse d’alerte Chelsea Manning libérée en mai sur décision d’Obama

Corps: 

Lors de sa condamnation, en août 2013, elle s'appelait Chelsea Manning. Analyste militaire pour le renseignement américain, elle avait alors reconnu avoir transmis plus de 700 000 documents classés 'secret Défense' au site de Julian Assange, Wikileaks. Condamnée à 35 ans de prison, elle a entre-temps changé officiellement de sexe. Durant son incarcération, elle a tenté de se suicider.

#Wikileaks: #Obama commue la peine de #ChelseaManning qui sera libérée en mai https://t.co/i9ZEncYnvl pic.twitter.com/HpnhDpJkxm'- Anja Bencze (@Anjaeuronews) 17 janvier 2017

Le président sortant Barack Obama a choisi de commuer sa peine, mois de 72 heures avant l'investiture de son successeur républicain, Donald Trump.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet