Vidéo associée: 

La grève des clubs de foot de L1 s'invite dans le débat budgétaire

Corps: 

Les parlementaires ont le droit de savoir ! Hervé Mariton (UMP) a interpellé jeudi en début d’après midi le gouvernement sur les concessions accordées aux clubs de football professionnels qui ont annoncé le report de leur grève contre la taxe à 75%.

"Les clubs de foot professionnels renoncent à leur grève car visiblement le gouvernement, sourd aux demandes des Français sur nombre d’urgences, cède sur ce sujet. Il serait important que la représentation nationale soit éclairée sur ce que le gouvernement a cédé", a lancé l’UMP Hervé Mariton au ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve.

Après avoir souligné que François Hollande a signifié aux clubs de foot professionnels qu’"il n’y avait pas de raison de déroger à l’application à la taxe à 75%", M. Cazeneuve a mis la fin du mouvement "déraisonnable" des clubs professionnels sur le compte du "dialogue riche" avec le député PS Jean Glavany, chargé de "déterminer des orientations permettant, par-delà la taxe à 75%, d’accompagner ce secteur dans l’organisation des manifestations à venir et du développement de cette activité".

Il a aussi affirmé que "les clubs de football se souviennent que ce qui a été prélevé sur eux pendant le dernier quinquennat était massivement plus important que ce qui le sera pendant deux ans" avec cette taxe.

Soulignant que le député PS des Hautes-Pyrénées avait évoqué une étude "d’applicabilité" de la taxe à 75% au foot pro, le député UMP de la Drôme lui a demandé "ce qu’il en est".

"Le ministre du Budget, c’est moi (…) et je vous ai donné une réponse extrêmement claire, donc il n’est pas nécessaire de créer de la confusion et de la polémique", a riposté M. Cazeneuve. Et de réaffirmer qu’il avait été signifié aux clubs de foot à l’Elysée que la taxe à 75% "s’appliquerait à l’ensemble de ceux qui sont redevables, notamment aux clubs de foot".

Revenant à la charge, M. Mariton a demandé si cela signifiait que "ce que M. Glavany fait croire aux clubs de foot est faux".

Les patrons du football professionnel, satisfaits de l’entame d’une médiation sur la future taxe à 75% sur les hauts revenus, ont reporté jeudi à une date ultérieure leur menace de grève : les clubs de Ligues 1 et 2 joueront fin novembre.

(avec AFP)

Partager cette vidéo :

Publié le 14/11/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité