Vidéo associée: 

La Grèce va taxer les locations Airbnb

Corps: 

L'économie du partage dans le viseur d'Athènes : le gouvernement Tsipras va soumettre fin septembre au parlement une loi imposant une taxe de 3 à 5% sur chaque bien immobilier loué par des particuliers sur des plate-formes internet de type Airbnb. Elle devrait entrer en vigueur en octobre.

'_Nous ferons enregistrer ces locations sur un compte dédié. Quiconque mettra sur internet un bien immobilier à louer aura l'obligation préalable de s'y inscrire. Et c'est seulement une partie de l'action du gouvernement pour lutter contre la fraude fiscale, le commerce illégal et la corruption,_' précise Trifon Alexiadis, vice-ministre des Finances.

Les locations sur les plate-formes collaboratives ont explosé en Grèce : plus de 8.000 appartements sont ainsi proposés dans la seule ville d'Athènes.

Les hôteliers en colère

Les professionnels de l'hôtellerie crient à la concurrence déloyale. 'Ce phénomène nuit à l'Etat, aux revenus du Trésor public, à l'emploi, à la concurrence,' s'insurge George Tsakiris, président de la Chambre des hôtels helléniques. '_ Il introduit de l'injustice dans l'environnement économique, il menace la viabilité de l'industrie grecque du tourisme._'

Selon le cabinet d'audit Grant Thornton, le manque à gagner pour le secteur hôtelier se situe entre 523 et 544 millions d'euros par an. C'est 15.000 emplois perdus pour la société.

Un phénomène mondial

'_ La Grèce n'est pas le seul pays à tenter de réglementer le marché des locations touristiques par des particuliers,', rappelle notre correspondante à Athènes, Symela Touchtidou. '_En Italie, les hôteliers réclament des taxes appropriées au nom de la juste concurrence. En Espagne, les autorités ont créé un site web où les citoyens peuvent signaler les locations non déclarées et donc non taxées.'

La région de Catalogne impose même depuis juillet une taxe sur les nuités. Un particulier ne peut louer que deux chambres, quatre mois maximum par an et doit dormir dans le logement pendant le séjour de ses hôtes.

La Commission européenne travaille actuellement à une directive visant à réglementer l'offre collaborative dans les 27 pays de l'Union.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/09/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité