Vidéo associée: 

La France s’attaque au gaspillage alimentaire

Corps: 

La France dit stop au gaspillage alimentaire. Les députés ont adopté, à l'unanimité, des amendements au projet de loi sur la transition énergétique qui interdisent aux grandes surfaces de rendre leurs invendus impropres à la consommation. Elles auront désormais l'obligation de donner leurs surplus à des associations caritatives voire à l'agriculture. Mais pour les représentants de la grande distribution, on se trompe de cible. 'La loi se trompe parce que la grande distribution ne représente que 5 % du gaspillage alimentaire, l'essentiel, c'est du côté des ménages, des collectivités locales, de la restauration collective', souligne Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution.

D'ici 2016, les moyennes et grandes surfaces devront signer une convention avec une association caritative pour faciliter la collecte des dons. Des actions allant dans ce sens sont déjà en place sur le terrain. 'Les fondations Monoprix et la Fondation Carrefour ont financé chacun un camion frigorifique. Et en ce qui concerne la main d'oeuvre, l'État nous aide avec les engagements de service civique.'

L'an passé, les banques alimentaires ont récolté 63.000 tonnes de denrées qui ont été redistribuées à des associations d'aide aux plus démunis, comme les Restos du coeur. À l'heure où la précarité augmente, de nombreuses voix s'élevaient pour dénoncer le gaspillage, sachant qu'en moyenne, chaque Français jette 20 à 30 kilos de nourriture par an.

Partager cette vidéo :

Publié le 22/05/2015