Vidéo associée: 

Publié le 11/01/2018

La diplomatie européenne s'active pour sauver l'accord avec l'Iran

Corps: 

La diplomatie européenne s'agite en coulisse pour sauvegarder l'accord sur le nucléaire iranien. Le président américain pourrait décider prochainement de réintroduire des sanctions contre Téhéran ce qui signifierait la fin du compromis international. Une issue que l'Union veut éviter.

Pour le chercheur du Carnegie Europe , Cornelius Adebahr , "les Européens essayent de travailler des deux côtés, convaincre les Américains de rester à bord et ensuite si les Etats-Unis devaient annuler l'accord alors négocier avec les Iraniens de ne pas quitter immédiatement la table afin de se donner du temps pour parvenir à un consensus".

Le compromis conclu en 2015 a mis un terme à 10 ans de négociations entre Téhéran et les grandes puissances internationales, mais sans bénéfice immédiat pour la population iranienne souligne Majid Golpour , chercheur à l'Université libre de Bruxelles. "En Iran les seules personnes satisfaites par l'accord international sont Mohammad Javad Zarif et Hassan Rohani, ou peut-être ceux qui sont proches du président. Le problème est que malgré la propagande du pouvoir pour influencer l'opinion publique, ils n'ont pas réussi à susciter l'intérêt des citoyens pour cet accord", explique-t-il.

Lors d'une rencontre à Bruxelles avec le ministre iranien des Affaires étrangères, la cheffe de la diplomatie européenne et ses homologues français , allemand et britannique n'ont pas manqué de faire part de leurs reproches à Téhéran. Ils déplorent l'attitude de l'Iran au Proche-Orient et les 21 morts lors des récentes manifestations dans le pays.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet