Vidéo associée: 

La Crimée demande la protection de la Russie

Corps: 

La Crimée semble s’installer dans une opposition durable au nouveau régime ukrainien. Des hommes
armés pro-russes contrôlent le parlement local et patrouillent dans la capitale, Simféropol. Ils ont visiblement le soutien de la population. Et le nouveau Premier ministre de cette république autonome, Sergïï Aksionov, élu à huis-clos après la destitution jeudi du gouvernement local par les députés, a, samedi, appelé au secours la Russie.

“En tant que responsable de la vie et de la sécurité des citoyens, je demande au président russe Vladimir Poutine d’aider à assurer la paix et le calme sur le territoire de Crimée”, a-t-il déclaré dans un discours retransmis intégralement par la télévision d’Etat russe.

“La Russie ne va pas ignorer cette demande”, a répondu un responsable de l’administration présidentielle russe. Tandis qu‘à Kiev, le pouvoir central ukrainien voit, bien entendu, la main de Moscou derrière cet appel. Le Premier ministre Arseni Iatseniouk a dénoncé le déploiement de plusieurs milliers de militaires russes en Crimée. En
ouvrant son premier conseil des ministres, il a précisé que son pays ne répliquerait pas “par la force” à une “provocation”.

Par ailleurs, les autorités de Crimée ont avancé au 30 mars la date du référendum pour une autonomie accrue de cette région du sud de l’Ukraine. Le scrutin devait à l’origine se tenir le même jour que l‘élection présidentielle, le 25 mai.

Partager cette vidéo :

Publié le 01/03/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI