Vidéo associée: 

La contestation en Turquie sème la discorde entre Ankara et Berlin

Corps: 

Le mouvement de contestation en Turquie empoisonne les relations entre Ankara et Berlin. Les propos d’Angela Merkel jugeant la répression démesurée ont suscité une vive réaction de la part d’Egemen Bagis, le ministre turc des Affaires européennes. Il l’a mise en garde contre toute velléité de bloquer le processus des négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne:

“Comme vous le savez, il y a des élections en septembre en Allemagne. Donc, si Mme Merkel cherche des thèmes nationaux de campagne, qu’elle oublie la Turquie.” a-t-il déclaré. “Si elle regarde ce qui s’est passé avec Sarkozy qui a largement exploité cette situation, elle peut voir les conséquences. Ceux qui cherchent des noises à la Turquie finissent mal.” a-t-il averti.

“Ces remarques n’ont pas été comprises ici, cela ne marche pas comme ça, et c’est pour cette raison que nous avons convoqué l’ambassadeur turc.” a rétorqué Andreas Peschke, le porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères.

Par mesure de réciprocité, la Turquie a elle aussi convoqué l’ambassadeur allemand. Dans la foulée de leurs critiques sur la répression, l’Allemagne et les Pays-Bas seraient désormais opposés à l’ouverture d’un nouveau chapitre des négociations d’adhésion.

Pendant ce temps, vendredi soir à Ankara, la police continuait de gazer les manifestants.

Partager cette vidéo :

Publié le 22/06/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

08/12/2016

Pages

Publicité