Vidéo associée: 

Publié le 27/12/2017

Kosovo : des centaines de cravates pour le Premier ministre

Corps: 

Ramush Haradinaj a besoin de cravates ? C'est maintenant chose faite grâce à l'action que des militants de la société civile qui en ont 'offert' plusieurs centaines au Premier ministre du Kosovo . Elles ont été accrochées, ainsi que des dizaines de chemises, sur les grilles devant le siège du gouvernement à Pristina mardi 26 décembre.

Cette action peu banale a été motivée par la décision du Premier ministre kosovar de doubler son salaire, passant de 1 500 à 3 000 . Pour se justifier, Ramush Haradinaj avait expliqué, la semaine dernière, qu'il se devait ' d'être au niveau de ses responsabilités et qu'il ne pouvait pas sortir n'importe comment ". " Je suis obligé d'avoir une cravate, (...) je dois avoir une chemise ' a-t-il précisé dans une interview.

C'est la branche locale de l'ONG " Beyond the wall " qui est à l'origine de cette action. Ses membres ont collecté cravates et chemises avant de les offrir au chef du gouvernement.

" Ramush Haradinaj est le Premier ministre de gens pauvres qui gagnent 200 euros par mois ", a expliqué Kushtrim Mehmeti , l'un des responsables de l'ONG. " Il ne doit pas oublier qu'il représente des gens qui n'ont pas un problème de cravate mais qui ont le problème d'être pauvres ", a-t-il ajouté.

Cette initiative, dont le but était de se moquer du " besoin de Haradinaj d'avoir une bonne apparence ", a été largement soutenue. Et sur place, devant le siège du gouvernement, de nombreuses personnes ont fait don de leurs cravates, en plus de celles apportées par les membres de 'Beyond the wall'. Halil Xani, un retraité de 67 ans, a lui aussi accroché sa cravate aux grilles. Pour expliquer son geste, il a indiqué que ses revenus s'élevaient à 75 euros par mois en précisant qu'il aurait besoin de trois ans et demi pour gagner le salaire mensuel du Premier ministre. " Cela n'a aucun sens. Nous aussi avons besoin d'argent, pas seulement les responsables ", a conclu le retraité.

Le Kosovo est un des pays les plus pauvres d'Europe. Dans ce petit territoire de 1,8 million d'habitants, le salaire brut minimum était de 501 en 2016. Et officiellement, le chômage atteint 27,5% de la population active. Enfin, 8% des Kosovars sont dans une situation d'extrême pauvreté.

Avec agences

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité