Vidéo associée: 

Kiev s’embrase de nouveau, Ianoukovitch crée une commission pour sortir de la crise

Corps: 

Des affrontements violents ont eu lieu hier sur la place de l’indépendance de la capitale ukrainienne.
Les heurts ont éclaté à la fin de la manifestation de 200 000 opposants pro-européens venus défier les autorités après l’adoption de nouvelles lois renforçant les sanctions contre les contestataires.

Certains ont tenté de franchir un cordon de policiers pour se rendre vers le parlement et ils se sont emparés de fourgons de police. Ils ont mis le feu à deux d’entres eux et lancé des pierres et des fumigènes sur les forces de l’ordre. Celles-ci ont répondu par du gaz lacrymogène, des grenades assourdissantes et des coups de matraque.

D’après différentes sources, 70 personnes ont été blessées. Ce mouvement de contestation pro-européen connaît un regain après avoir débuté en décembre lorsque le président Ianoukovitch a refusé de signer un partenariat avec l’Union européenne pour finalement se rapprocher de Moscou.

Depuis le mouvement s‘était quelque peu essoufflé, mais le vote de nouvelles lois plus dures l’a relancé. Toutefois dans une tentative d’apaisement, Viktor Ianoukovitch a rencontré hier l’un des leaders de l’opposition, le boxeur Vitali Klitschko. Ils ont décidé de créer une commission dès ce lundi avec des représentants de l’opposition pour tenter de mettre fin à la crise politique. Un geste salué par Washington et Bruxelles. Les Etats-Unis ont appelé à “une solution négociée et à la fin des violences”.

“La solution politique n’est toujours pas arrivée. Mais la foule a décidé de prendre l’initiative contre la loi adoptée la semaine dernière par le parlement sur l’ordre public et la presse. La foule est en colère et les pro-européens de la place Maidan ont montré qu’ils étaient près à découdre pour parvenir à une solution”, explique le chef de notre bureau à Kiev, Sergio Cantone.

Partager cette vidéo :

Publié le 20/01/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

23/06/2017

Pages

Publicité