Vidéo associée: 

Kiev : les activistes s’opposent violemment au démontage de Maïdan

Corps: 

Il est temps de démonter les barricades de Maïdan. Ce samedi, le centre de Kiev a été le théatre de violences. Les autorités ukrainiennes aidées par des habitants ont tenté de vider la place emblématique de ses occupants, des activistes qui poursuivent l'occupation. L'ancien boxeur Vitali Klitschko
aujourd'hui maire de Kiev, leur a lancé un message :

'Pas à pas, nous allons, tout en négociant, j'insiste là dessus, convaincre les occupants de résoudre ce problème, pour que la vie quotidienne à Kiev reprenne son cours normal.'

Parmi les occupants, quelques 300 activistes qui se présentent comme des garants des idéaux de la révolution de l'hiver, et attendent que justice soit faite :

'Rien de ce que le gouvernement devait faire n'a été fait, dit dans sa tenue de camouflage Vladimir, venu de Odessa. Il n'y a pas de loi pour punir ceux qui sont responsables de la mort des gens tués ici. Concrètement rien n'est fait.'

Beaucoup d'occupants de Maïdan sont aussi des sans-abris venus de l'extérieur, qui profitent de l'élan de solidarité depuis novembre. Hors de question donc pour eux aussi de se laisser expulser. Trois personnes ont été légèrement blessées dans les heurts.
Certains habitants de la capitale en ont plus qu'assez, las des bagarres entre militants alcoolisés, voire des fusillades entre factions de manifestants.

Le Maïdan est devenu en novembre dernier l'épicentre de la contestation pro-européenne ukrainienne, qui a débouché au bout de trois mois, et un bain de sang, sur la chute de Viktor Ianoukovitch.

Partager cette vidéo :

Publié le 09/08/2014