Vidéo associée: 

Publié le 21/09/2017

Kenya : report de la nouvelle présidentielle

Corps: 

Finalement, pour choisir leur président, les Kényans ne retourneront pas aux urnes le 17 octobre prochain, mais le 26 octobre.

La Commission électorale s'est donnée quelques jours supplémentaires pour organiser ce scrutin dans de bonnes conditions.

Il faut dire qu'elle a été critiquée par la Cour suprême qui lui reproche de ne pas avoir permis l'accès à ses serveurs pour vérifier les accusations de piratage informatique.

De son côté, le président sortant ne cache pas sa colère envers la Cour suprême qui a invalidé les résultats de l'élection organisée le 8 août.

Selon Uhuru Kenyatta, qui avait recueilli plus de 54 % des suffrages, il s'agit d'une 'monstrueuse injustice' et d'un 'coup d'Etat judiciaire'.

Uhuru Kenyatta : 'C'est arrivé dans beaucoup d'autres pays africains où nous avons vu des coups d'Etat préparés par des militaires renverser des gouvernements civils. Mais aujourd'hui, nous avons rompu le fil de notre histoire parce qu'un coup d'État dans la République du Kenya a été fait par quatre personnes dans un tribunal.'

Le candidat de l'opposition Raila Odinga, qui avait obtenu un peu plus de 44 % des voix, a posé ses conditions pour participer au nouveau scrutin.

Il réclame notamment le remplacement de plusieurs membres de la Commission électorale.

#Kenya : #Kenyatta accuse la Cour suprême de " coup d'État ", la nouvelle élection finalement repousséehttps://t.co/Jbcvu2q9f0- Jeune Afrique (@jeune_afrique) 21 septembre 2017

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet