Vidéo associée: 

JFK: les théories du complot font toujours recette

Corps: 

Le 50e anniversaire de l’assassinat du président américain John Fitzgerald Kennedy, c’est également une nouvelle vague de livres, dont beaucoup continuent de développer des théories conspirationnistes, qui défèrle sur les librairies du pays. Des livres qui continuent de trouver leur public, car le mythe fascine toujours autant l’Amérique un demi-siècle plus tard.

“Je me suis rendu au sixième étage du dépôt de livres scolaires de Dallas, j’ai regardé par la fenêtre d’où a tiré Oswald. Je fais du tir sportif, c‘était faisable, c‘était même un tir facile avec une carabine”.

Des millions d’Américains continuent de s’interroger sur les complicités dont aurait pu bénéficier le tireur Lee Harvey Oswald. C’est l’une des grandes questions de cette affaire. Une question qui ne laisse bien sûr personne indifférent.

“J’avais dix ans quand le président a été assassiné, je me souviens très bien de ce jour. Je crois qu’il y a eu un complot. Oswald n’a pas agit seul”, affirme cet habitant de Washington.

“D’une certaine manière, les Américains n’ont jamais eu de réponse définitive, donc les gens aiment bien prendre et croire ce qu’ils veulent”, analyse une jeune femme.

En cinquante ans, les théories de complots ont accusé 40 groupes, 80 assassins différents et plus de 200 co-conspirateurs.

Cinquante ans plus tard, l’assassinat de Kennedy reste entouré de mystère, c’est ce que les Américains veulent croire. Deux-tiers d’entre eux pensent qu’Oswald n’a pas agit seul. Et tant pis si aucune preuve de cela n’a jamais été mise en évidence.

Partager cette vidéo :

Publié le 22/11/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité