Vidéo associée: 

Israël: Netanyahu dénonce, comme son chef d‘état-major, l’usage excessif de la force

Corps: 

Cent soixante-seize Palestiniens ont été tués ces cinq derniers mois par l'armée ou la police israélienne, la plupart après avoir commis ou tenté de commettre une attaque contre des Israéliens, dans la très grande majorité des cas à l'arme blanche. Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le général Gadi Eisenkot, a, mercredi, déclenché une polémique en dénonçant un usage trop facile de la gâchette par ses soldats. 'Lorsqu'une fille de 13 ans tient des ciseaux ou un couteau à distance, a-t-il déclaré, je ne veux pas en voir un ouvrir le feu et vider son chargeur sur elle.' Il pensait alors à la mort, fin novembre, d'une écolière palestinienne dans des circonstances similaires.

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, l'a soutenu dimanche. 'Le chef d'état-major n'a fait qu'exprimer une évidence, a-t-il affirmé. Il a énoncé la manière dont les forces de défense et de sécurité doivent se comporter. Tout ce qui a été dit par la suite relève d'une incompréhension ou de calculs politiques. Les deux ont tort.' Outre 176 Palestiniens, 27 Israéliens ont été tués dans de tels incidents, ainsi qu'un Erythréen, un Américain et un Soudanais. Une fois sur dix, l'agresseur a moins de 16 ans ; dans 37% des cas, l'auteur a entre 16 et 20 ans.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/02/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages