Vidéo associée: 

Publié le 18/09/2013

Iran: désillusion numérique

Corps: 

Pendant plusieurs heures les sites interdits, Twitter et Facebook, étaient accessibles aux internautes iraniens. Certains imaginaient déjà un signe d'ouverture fort de la part du régime. Mais au bout de 12 heures le rideau numérique s'abat à nouveau sur l'internet iranien. Aux États-Unis, d'influents médias ont relayé une fausse information sur la fusillade de Washington...

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet