Vidéo associée: 

Irak : pas de trêve à Falloujah malgré le ramadan

Corps: 

Bagdad a lancé il y a deux semaines une vaste offensive pour reprendre Falloujah, situé à 50 km à l'ouest de la capitale, première ville à être tombée aux mains des jihadistes en 2014. Les forces d'élite tentent depuis plusieurs jours d'entrer dans le centre de Falloujah, mais leur avancée est ralentie par la résistance du groupe Etat Islamique et par la présence d'environ 50 000 civils pris au piège.

12 000 personnes seraient parvenues à fuir depuis le début de l'offensive. Sur l'Euphrate, ce week-end, une embarcation s'est renversée. Une famille de quatre personnes est décédée. Neuf autres sont portées disparues.

Dans les camps de déplacés qui ont vu le jour en périphérie de Falloujah, les habitants n'ont pas d'électricité et manquent de nourriture. La chaleur est de plus en plus insoutenable. Dans ces conditions, difficile d'observer le ramadan.

'Qui peut jeûner cette année ? Quand on jeûne, il faut manger non ? Nous n'avons rien. Avant ils nous donnaient des fèves et des lentilles, mais nous n'avons rien reçu ces quatre derniers mois. Ils nous ont seulement apporté du savon et de la lessive qu'ils ont stockés là dans la caravane et qu'ils n'ont pas encore distribués', raconte Shukriya Na'im, 75 ans, qui a quitté son domicile de Falloujah il y a un an.

Des témoignages ont rapporté que le groupe Etat islamique tire sur les civils qui fuient Falloujah, une ville majoritairement sunnite. Des milices chiites prennent part à l'offensive, faisant craindre des violences sectaires.

Les forces irakiennes ont découvert près de Falloujah un charnier contenant 400 corps de militaires.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/06/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité