Vidéo associée: 

Irak : les habitants de Falloujah pris dans un étau

Corps: 

Falloujah est toujours entre les mains d’hommes armés, membres de l’EIIL, l’Etat islamique en Irak et au Levant. Dehors, les forces gouvernementales se préparent pour un assaut qui semble inévitable.

La population, elle, se plaint d‘être prise dans un étau et de manquer de biens de première nécessité. Ceux qui veulent fuir peinent à trouver du carburant.

Le gouvernement fait tout pour éviter un bain de sang. Ecoutez l’appel du Premier ministre Nouri al-Maliki : “J’appelle les habitants de Falloujah et les chefs tribaux à s’unir et à rejeter ces personnes malfaisantes, parce que Fallouja a déjà trop souvent été témoin de combats et de destruction. Nous ne voulons pas que la ville souffre et nous n’emploierons pas la force tant que les tribus locales se disent prêtes à lutter contre al-Qaïda et à chasser ses combattants.

Falloujah n’est pas la seule ville dans cette situation. La province d’al-Anbar a toujours été une zone forte de l’insurrection, et ce depuis l’invasion américaine en 2003. La violence a repris en fin d’année, après le démantèlement d’un camp anti-gouvernemental à Ramadi. La région s’est vite embrasée.

“Nous venons de la province d’al-Anbar”, dit cet homme, “la situation s’est tellement détériorée que les gens n’ont d’autre choix que de fuir”, témoigne un réfugié, à proximité de Kerbala.

Selon le Croissant Rouge plus de 13.000 familles ont précipitamment quitté Falloujah ces derniers jours…

Partager cette vidéo :

Publié le 08/01/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité