Vidéo associée: 

Indignation après la publication de photos d’enfants enrôlés dans des groupes djihadistes

Corps: 

Ce que tient dans les mains ce jeune garçon, c'est la tête d'un soldat syrien décapité. Et c'est le père du garçon qui a mis la photo sur Twitter. L'homme, Khaled Sharrouf, est un Australien d'origine libanaise. Il est parti il y a un an en Syrie, combattre aux côtés des djihadistes du mouvement Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), rebaptisé depuis Etat islamique (EI). L'homme aurait emmené avec lui ses trois garçons. D'autres photos montrent les enfants tenant des armes à feu.

Les clichés ont été publiés ce lundi par un quotidien australien, The Australian.

En voyage, précisément en Australie, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel y est allé de son commentaire.

'Le mouvement 'Etat islamique' représente une menace pour le monde civilisé, pour les Etats-Unis, pour l'Europe, pour l'Australie... J'ai vu ce matin, la photographie particulièrement ignoble publiée en première page d'un journal local. Cette photographie est bien la preuve sordide de la menace que représente l'Etat islamique'.

Khaled Sharrouf a fait près de quatre ans de prison après avoir avoué sa participation à la préparation d'un attentat en 2005 à Sydney. Il a fui l'Australie en utilisant le passeport de son frère.

L'Australie estime à environ 150, le nombre de ses ressortissants engagés dans des mouvements djihadistes en Irak et en Syrie.

La France ne dispose pas de données précises, mais les autorités avancent le chiffre de 800 djihadistes engagés dans les groupes radicaux à l'étranger.

Partager cette vidéo :

Publié le 12/08/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI