Vidéo associée: 

Publié le 16/05/2014

Inde : le nationaliste Modi appelle au rassemblement après sa victoire éclatante

Corps: 

Le futur Premier ministre de la plus grande démocratie du monde s'est engagé à gouverner dans l'intérêt de tous ses compatriotes alors que son parti BJP aura une majorité absolue à la chambre. Du jamais vu depuis 1984.

Narendra Modi tente ainsi de calmer les craintes des minorités musulmanes et chrétiennes en raison de son passé controversé notamment dans la répression d'émeutes dans son état du Gujarat en 2002.

'Je vous remercie tous de tout mon coeur et je salue chacun de vous. Vous avez tous fait preuve d'une grande responsabilité', déclare Narendra Modi.

A l'opposé, le parti du Congrès de la dynastie Gandhi-Nehru sort usé par ses dix ans de pouvoir, des scandales de corruption et une incapacité à relancer la croissance et à juguler l'inflation.

Sa présidente, Sonia Gandhi a reconnu et endossé la responsabilité de la défaite. 'Ce verdict est absolument contre notre parti. Nous respectons le verdict du peuple avec humilité. Mais nous espérons aussi que le nouveau gouvernement fédéral ne compromettra pas l'unité sociale et les intérêts du pays'.

Les Indiens ont voté avec des attentes très fortes. Ils veulent de leur nouveau chef du gouvernement qu'il reproduise ses recettes économiques à succès dans son Etat du Gujarat.

Les milieux d'affaires lui font confiance. Les marchés financiers ont salué sa victoire.

A l'étranger, un changement de ton est à noter. Le Pakistan a invité Narendra Modi à se rendre à Islamabad et David Cameron a fait de même à Londres. Modi fut pendant plus de dix ans persona non grata à l'extérieur de l'Inde.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet