Vidéo associée: 

Immigration clandestine : l’armée italienne en mission humanitaire

Corps: 

L’Italie change de tactique face au drame de l’immigration clandestine. Alors que le phénomène s’accentue du fait de l’instabilité en Egypte, en Libye et en Syrie, plus de 400 personnes ont péri en mer ces dix derniers jours en tentant de gagner l‘île de Lampedusa.

Trop, pour le chef du gouvernement italien, Enrico Letta, qui va renforcer les patrouilles en Méditerranée, pour porter secours aux réfugiés. “Je peux annoncer qu‘à la suite des naufrages des derniers jours à Lampedusa, nous avons commencé à développer une opération de secours. Elle sera assurée par une force militaro-humanitaire italienne. Il s’agira d’une force à la fois navale et aérienne. Cette opération est nécessaire pour rendre la Méditerranée aussi sûre que possible,” a-t-il déclaré ce week-end.

Le centre d’accueil de Lampedusa sature, son cimetière aussi. Du coup, survivants et cercueils sont acheminés vers le sud de la Sicile. D’autant que chaque jour voit déferler de nouveaux arrivants. 137 Africains ont été accueillis ce matin.

Le démocrate Enrico Letta s’est par ailleurs prononcé pour l’abrogation de la loi qui interdit toute assistance aux bateaux de migrants, mais ses partenaires de droite au sein de sa coalition y restent attachés.

Tout comme Malte, l’Italie réclame davantage de fonds à Bruxelles et demande que l’immigration clandestine figure à l’agenda du Conseil européen des 24 et 25 octobre prochains.

Partager cette vidéo :

Publié le 14/10/2013
Publicité

Contenus sponsorisés