Vidéo associée: 

Hongrie : manifestation contre la fraude fiscale des grands groupes

Corps: 

Environ 1500 personnes ont manifesté samedi à Budapest. Ils sont descendus dans la rue pour dénoncer la fraude fiscale des grandes entreprises, sur laquelle les impôts semblent fermer les yeux. Câest ce quâa dénoncé en novembre Andras Horvath, ancien analyste à lâadministration des douanes et des impôts. Après avoir alerté sans résultat la classe politique, il sâest tourné vers les médias.

âCâest très révélateur quâen Hongrie, ceux qui doivent avoir peur sont ceux qui dénoncent et enquêtent sur les faits de corruption, et non ceux qui sont corrompus ou qui fraudent les impôts.â a-t-il déclaré au micro dâEuronews.

Les impôts nient ces affirmations et le pousuivent en justice pour diffamation. Une perquisition a eu lieu au domicile du lanceur dâalerte et ses documents ont été saisis.

Andras Horvath affirme que ses ex-employeurs ont freiné les enquêtes visant les grands groupes, principaux bénéficiaires de la fraude à la TVA, dont le montant sâélève selon lui à au moins trois milliards dâeuros par an.

Un manifestant interrogé par notre correspondante a affirmé quâil souhaitait quâil y ait une enquête sur la fraude fiscale et que ceux qui sont reconnus coupables â peu importe qui ils sont â rendent lâargent.

La chemise cartonnée verte dans laquelle Andras Horvath conservait ses documents est devenu un symbole brandi par les manifestants. Pour eux, il sâinscrit dans la lignée dâEdward Snowden.

âLe montant de la fraude fiscale dépasse un milliard dâeuros par an en Hongrie dâaprès les chiffres officiels, et ce nâest pas seulement un phénomène hongrois. Câest pourquoi Andras Horvath a demandé de lâaide à la Commission Européenne pour résoudre ce problème.â affirme Andrea Hajagos, notre correspondante à Budapest.

Partager cette vidéo :

Publié le 29/12/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité