Vidéo associée: 

Hommage des institutions européennes au lendemain du massacre

Corps: 

Hommage et minute de silence ce matin devant le Parlement européen à Bruxelles. Toutes tendances politiques confondues, les élus ont fait bloc.

' Nous ne céderons jamais sur les valeurs de la liberté de la presse et d'expression, de tolérance et de respect mutuel ', a déclaré en français le président de l'institution, l'Allemand Martin Schulz.

Lors de leur session plénière la semaine prochaine, les eurodéputés débattront de la nouvelle dimension du terrorisme qui ne laisse aucun de leurs pays à l'abri.

' Ce qui est important, c'est de ne pas oublier que ces gens travaillaient pour la liberté d'expression qui est une grande valeur, mais pour moi, le plus important, c'est le caractère primordial de la vie humaine ', a martelé Tiziana Beghin, une élue italienne, au micro d'euronews.

Pour Jean-Pierre Stroobants, correspondant à Bruxelles du quotidien Le Monde, la coordination reste le talon d'Achille de la lutte anti-terroriste européenne.

' Après les attentats de 2001, on a eu un sursaut européen, nous dit-il. C'est là que la plupart des mesures ont été mises en place. Aujourd'hui peut-être que ce qui vient de se dérouler à Paris va servir également de détonateur - oserais-je dire - pour un nouveau type d'action, une meilleure coordination en tout cas de cette action européenne qui doit être visiblement mieux coordonnée. '

En la matière, les pays européens défendent jalousement leurs prérogatives et préfèrent la coopération bilatérale au partage des informations à 28. Preuve du malaise, le coordinateur de l'Union européenne pour la lutte anti-terroriste, Gilles de Kerchove, n'a toujours pas réagi publiquement au massacre de Charlie Hebdo.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/01/2015
Publicité

Contenus sponsorisés