Vidéo associée: 

Publié le 15/10/2017

Harcèlement sexuel : les langues se délient

Corps: 

La parole des femmes victimes d'agressions sexuelles se libère sur Twitter. Depuis l'explosion de l'affaire Weinstein, des centaines de femmes dénoncent leurs agresseurs sur les réseaux sociaux avec le hashtag #balancetonporc, qui est devenu l'un des plus utilisés en vingt-quatre heures. C'est une journaliste, Sandra Muller, qui a lancé l'appel, dénonçant elle-même le harcèlement d'un ancien patron, en donnant son nom, ce que la quasi-totalité des autres témoignages ne font pas.

' Tu as des gros seins. Tu es mon type de femme. Je vais te faire jouir toute la nuit' Eric Brion ex patron de Équidia #balancetonporc- Sandra Muller (@LettreAudio) October 13, 2017

Isabelle Adjani pour sa part dans une tribune du JDD, dénonce l'hypocrisie et la sournoiserie du milieu du cinéma français. L'actrice souligne l'impunité dont profitent les harceleurs.

Depuis l'affaire Denis Baupin en 2016, depuis classée sans suite, les langues avaient commencé à se délier. Cette fois, l'effet boule de neige est peut-être bel et bien lancé.

D'ailleurs Marlène Schiappa, la Secrétaire d'Etat chargée de l'égalité hommes-femmes, va commencer à travailler sur la pénalisation du harcèlement dans la rue.

#balancetonporc !! toi aussi raconte en donnant le nom et les détails un harcèlent sexuel que tu as connu dans ton boulot. Je vous attends- Sandra Muller (@LettreAudio) October 13, 2017

dans mon village, ce samedi... #balancetonporc
y'a du boulot encore pic.twitter.com/ZpCQiIs4eu- Anne-Sophie Trujillo (@as_trujillo) October 15, 2017

Le député RPR (devenu ensuite ministre de Sarko) qui te tel en pleine nuit pour te faire des propositions salaces #BalanceTonPorc- Aude Rossigneux (@ARossigneux) October 15, 2017

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet