Vidéo associée: 

Grèce : trois nouveaux députés d’Aube Dorée devant la justice

Corps: 

Mobilisation d’Aube Dorée devant la Cour d’appel d’Athènes. Quelques 200 militants du parti grec d’extrême droite ont protesté ce samedi contre la comparution de trois de leurs députés pour appartenance à une organisation criminelle.

Le porte-parole de la formation, lui-même député et mis en examen, a accusé la justice d‘être à la solde du gouvernement. “Les terroristes sont libres, les escrocs de Nouvelle Démocratie et du Pasok sont libres, pas un seul député ou ministre n’a été interrogé sur tous les scandales et pots-de-vin,” s’est insurgé Ilias Kasidiaris. “Les seuls à être traînés devant le juge et, illégalement, en prison, sont les députés d’Aube Dorée. Nous espérons qu’aujourd’hui la justice grecque se montrera à la hauteur en dépit des pressions politiques illégales qu’elle subit.”

Aube Dorée entend saisir la Cour européenne des Droits de l’Homme, ce qui amuse Christos Gramatidis, avocat à Athènes. “Aube dorée est un parti qui a systématiquement recours à la calomnie,” rappelle-t-il. “Il a par exemple qualifié la Cour européenne des droits de l’Homme d’instrument des Juifs, ou des Francs Maçons etc… Donc il est ironique de voir ces gens invoquer la protection de la Cour européenne, mais c’est toute la majesté de la démocratie !”

Trois députés du parti, dont son chef, Nikos Michaloliakos, sont emprisonnés depuis l’assassinat, fin septembre, d’un musicien de la mouvance d’extrême gauche (Pavlos Fyssas) par un militant d’Aube Dorée. Depuis six autres députés sur les 18 que compte l’extrême-droite, ont été mis en examen.

Partager cette vidéo :

Publié le 11/01/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité