Vidéo associée: 

Grèce : le procès d’Aube Dorée suspendu au 7 mai

Corps: 

Ils s'étaient rassemblés très tôt ce lundi, jour de l'ouverture du procès des dirigeants du parti néonazi Aube Dorée. Des dirigeants que ces manifestants antifascistes qualifient d'assassins. Mais le procès, aussitôt ouvert, a été suspendu jusqu'au 7 mai pour des raisons de procédure.

Les partisans du parti Aube Dorée s'étaient également mobilisés près de la prison de Korydallos, dans la banlieue ouest d'Athènes, où un tribunal a été spécialement aménagé pour ce procès.

Le nombre de témoins s'élève à 300. Parmi eux, Naim Elgkantour, président de la communauté musulmane de Grèce. 'Nous voulons qu'ils soient punis, s'ils ont commis un crime, a-t-il insisté Même moi, si j'avais commis un crime, je devrais être puni.'

'Le procès a commencé par des opinions conflictuelles concernant sa légitimité, a indiqué Evangelos Galetzas, avocat de la défense. Les autorités ont décidé de fusionner les deux affaires, l'activité d'une organisation criminelle et le meurtre de Pavlos Fyssas'..

Au total, 69 personnes doivent être jugées, dont les 18 députés élus sous l'étiquette Aube dorée dans la précédente législature.

Le chef d'Aube dorée, Nikos Mihaloliakos, et une vingtaine d'autres cadres du parti ont été arrêtés en 2013 dans les semaines ayant suivi le meurtre à l'arme blanche du rappeur Pavlos Fissas, tué par un partisan d'Aube dorée.

L'enquête a établi des connexions entre la formation d'extrême droite et l'assassinat de Fissas, de même qu'avec d'autres attaques dont le meurtre d'un immigré l'année dernière.

Avec notre correspondant Konstantinos Tsellos, AFP et Reuters

Partager cette vidéo :

Publié le 20/04/2015

Toutes les vidéos

21/09/2017

À DÉCOUVRIR AUSSI