Vidéo associée: 

Grèce : demande officielle d’une aide au FMI

Corps: 

Le Fonds monétaire international a bien reçu la demande officielle de la Grèce d'un nouveau crédit. Le gouvernement grec d'Alexis Tsipras désirait initialement s'en passer, considérant le FMI comme un trop fervent partisan de la rigueur, mais Athènes a fait marche arrière face à la pression de ses partenaires européens, et notamment de l'Allemagne. Formellement, l'aide du Fonds à la Grèce court encore jusqu'au printemps 2016, et une nouvelle demande n'était pas nécessaire.

Parallèlement, des hauts fonctionnaires des institutions créancières de la Grèce chargés d'évaluer l'économie grecque et les réformes ne seraient toujours pas arrivés dans la capitale grecque. Une source ministérielle grecque avait annoncé l'arrivée du groupe vendredi, mais d'autres sources proches du dossier ont évoqué des problèmes 'logistiques'.

Dans les rues d'Athènes, ce samedi, des Grecs soutenaient le gouvernement de Tsipras. 'Oui bien sûr, ils vont faire mieux que les autres, estimait Spiridoulla, une fonctionnaire. Ce sont des jeunes avec des idées fraîches. Tous les vieux sont partis, alors quelque chose de mieux va arriver'. Markis, retraité : 'je crois que ce gouvernement a fait ce qui était juste. C'est pour la génération à venir. C'est évident que les choses sont difficiles et vont le devenir encore plus. Mais notre seul espoir (...)pour les futures générations, c'est ce que ce gouvernement a fait'.
'Je pense que ça va être très dur pour eux d'appliquer toutes ces mesures, indiquait Andreas un ingénieur. J'espère que les gens vont les soutenir et veulent que ce soit appliqué, mais je crois que ça va être très dur'.

Le calendrier est serré pour le gouvernement dont les caisses sont vides. Un troisième plan d'aide doit être finalisé d'ici au 20 août. Athènes doit rembourser plus de trois milliards d'euros à la Banque centrale européenne.

AvecAFP et Reuters

Partager cette vidéo :

Publié le 25/07/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages