Vidéo associée: 

Gaza : de l’argent pour reconstruire, oui, mais en l‘échange de négociations de paix

Corps: 

Voici la 'doctrine' américaine à laquelle se sont ralliés les pays participant à la Conférence internationale du Caire pour la Palestine ce samedi.

Cinquante jours d'opérations militaires et de bombardements israéliens ont provoqué cet été des dommages durables au territoire palestinien, dont les responsables appellent, comme en 2009, à la solidarité :

'Nous espérons plus d'efforts internationaux, déclare ce porte-parole de l'Autorité palestinienne, pas seulement en termes financiers, mais plus de soutien politique pour mettre fin au blocus sur Gaza, et aussi plus de soutien à l'effort national palestinien pour mettre fin à l'occupation'.

L'autorité estime qu'elle a besoin de quatre milliards de dollars pour reconstruire Gaza.
Mais John Kerry comme Ban ki-Moon ont conditionné le versement de toute aide à la reprise des négociations de paix, suspendues en avril.

Desmond Swayne, envoyé britannique :
'De l'argent ne donnera pas un futur à Gaza. Il faut une solution politique, une transformation politique. Nous ne voulons pas être là à nouveau dans deux ans à réunir encore des fonds pour reconstruire Gaza après qu'elle aura à nouveau été réduite en miettes'.

Le Qatar a d'ores et déjà promis un milliard de dollars, Washington 400 millions, et l'Union européenne 450 millions d'euros.

'Les efforts internationaux, explique notre correspondant au Caire, iront clairement dans deux directions : fournir des fonds à la bande de Gaza, mais aussi travailler au règlement du conflit à travers une solution à deux Etats'.

Partager cette vidéo :

Publié le 12/10/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

22/08/2017
22/08/2017

Pages