Vidéo associée: 

Fraudeurs américains : des banques suisses paient les pots cassés

Corps: 

Plus d'un tiers des banques privées suisses ont essuyé des pertes en 2013, contre 20% seulement en 2012, selon une étude du cabinet d'audit KPMG.
Pour certains de ces établissements, spécialisés notamment dans la gestion de fortune, le fait avoir ouvert leurs portes à des américains soucieux de frauder le fisc, n'y est pas étranger.
Ainsi parmi les établissements bancaires contrevenant au droit fiscal américain, certains ont du faire des provisions pour payer d'éventuels amendes et frais d'avocats.
Un budget dont le montant total s'élève à environ 750 millions d'euros.
Par ailleurs, sur les quelques 10 000 américains fraudeurs, de nombreux clients ont commencé à retirer leur fonds l'année dernière.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/08/2014

Toutes les vidéos