Vidéo associée: 

Frappes en Syrie : "Une intervention devient nécessaire aux yeux du public"

Corps: 

"Notre ennemi à nous, c'est Daesh, Bachar al Assad, c'est l'ennemi de son peuple", a souligné Jean-Yves Le Drian après avoir annoncé les prochaines frappes aériennes françaises en Syrie. Une position qui tempère celle de Manuel Valls qui estime qu'il est hors de question qu'une telle intervention "renforce" le régime du président Bachar al Assad. Faut-il parler avec lui ou intervenir directement au sol ?

Partager cette vidéo :

Publié le 16/09/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI