Vidéo associée: 

François Hollande : un bilan mitigé trois ans après son élection

Corps: 

Il y a trois ans jour pour jour, François Hollande était élu président de la République. Une date anniversaire qui donne l'occasion à ses opposants de critiquer un bilan qu'ils jugent négatif : "Ce qu'il nous a fait manger, ce qu'il a fait manger au peuple de France, c'est un pain qui est bien noir", estime notamment André Chassaigne, le chef de file des députés GDR.

Mariage pour tous

Alors que plus de la moitié du mandat du chef de l'Etat est passée, que reste-t-il de son action ? La loi instaurant le mariage pour les couples de même sexe est incontestablement celle qui aura le plus divisé les Français. "C'est une réforme profondément de gauche", juge le député socialiste Erwann Binet.

L'affaire Cahuzac restera également dans les mémoires. L'ancien ministre du Budget, accusé d'avoir eu un compte en Suisse, avait longuement nié avant de finalement démissionner en mars 2013. L'image de la présidence Hollande, qui se voulait exemplaire, avait été écornée. "Ce fut un drame pour l'image des parlementaires", reconnaît Jean-Jacques Urvoas, le président PS de la commission des lois. Depuis, une loi sur la transparence de la vie publique oblige les parlementaires à publier leur patrimoine.

Intervention au Mali

Sur le plan international, les interventions militaires de la France au Mali et en Centrafrique ont permis de pacifier des régions encore très instables. Néanmoins, le député UMP de Paris Pierre Lellouche met en garde : "Jamais l'armée française n'a jamais été autant suremployée."

François Hollande est critiqué sur ce qu'il entreprend, mais aussi sur ses réformes incomplètes. S'il a divisé par deux le nombre de régions, il n'a pas supprimé les départements. Il n'a pas non plus fermé la centrale de Fessenheim comme il s'était engagé à le faire d'ici 2016.

Un reportage Jérémie Hartmann

Partager cette vidéo :

Publié le 06/05/2015