Vidéo associée: 

François Hollande : le meilleur ami des patrons ?

Corps: 

Ce lundi, François Hollande préside le "conseil supérieur de l’attractivité". Destiné aux investisseurs, principalement étrangers, ce conseil se tiendra en présence de nombreux ministres à l’instar d’Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, ou encore Laurent Fabius.
Le voyage officiel de François Hollande aux États-Unis a été l’occasion d’une lune de miel avec le monde de l’entreprise. Annonçant, le 12 février dernier, un train de mesures en faveur des start-up françaises, le Président a déclaré : "La France doit reconnaître le dynamisme de ses entrepreneurs" et favoriser "l’esprit d’initiative".

Si le chef de l’État soigne ses relations avec les entreprises, certains, y compris dans sa propre majorité, considèrent qu’il n’hésite pas à trahir le discours du Bourget, fondateur en ce qu’il laissait présager une politique sans compromis face aux dérives de la finance internationale. D’autre part, le psychodrame récent lié aux déclarations de Pierre Gattaz, refusant le principe de contrainte pour les contreparties au Pacte de responsabilité, laisse à dire que le gouvernement n’aurait pas réussi à s’imposer face au patron des patrons.

La politique de François Hollande vis-à-vis de l’entreprise portera-t-elle ses fruits ? Le pacte de responsabilité est-il une chance pour le pays, au-delà du coup de pouce donné aux patrons ? Autour d’Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.

Partager cette vidéo :

Publié le 17/02/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

17/10/2017