Vidéo associée: 

France : mesures de sécurité discrètes pour la rentrée des classes

Corps: 

En rang par deux, on dit bonjour à la maîtresse... et on reste prudent. La rentrée des classes s'est déroulée ce jeudi en France, et elle était placée sous le signe de la sécurité.

La menace terroriste 'reste exceptionnelle', selon le gouvernement. Trois mille réservistes de la gendarmerie ont été mobilisés à travers l'hexagone pour l'occasion.

Pourtant, les directives n'ont pas vraiment changé depuis celles qui ont suivi le 13 Novembre, regrette le maire de Joinville-le-Pont, près de Paris : 'Il y a une petite angoisse qui traîne et on ne sent pas de mesures aujourd'hui portées par les politiques qui soient portées de manière égales sur l'ensemble du territoire. Donc c'est clair, les maires ont un peu la main' selon Olivier Dosne.

Ici le maire a décidé que les parents n'étaient plus admis dans l'établissement. Un dernier baiser sur le parvis... qui a le mérite de rassurer les parents. 'Malheureusement on ne peut plus entrer à l'intérieur de l'école mais je me dis que c'est très positif, car plus aucun adulte qu'on ne connaît pas ne pourra entrer', explique une mère.

La veille de la rentrée, tous les directeurs d'établissement ont reçu une alerte SMS. Un dispositif testé pour la première fois.

'Si il y a une sécurité supplémentaire elle est assez discrète, pour ne pas angoisser nos enfants. Je pense qu'il y a une sécurité mais elle n'a pas été visible pour nous', estime une parent d'élève.

Une mesure plus polémique a été décidée cet été par le ministère de l'Education : trois exercices de sécurité devront désormais être organisés chaque année dans les écoles; dont un simulant un 'attentat avec intrusion'.

Formation, équipement, ... La #SécuritéÉcole est notre priorité absolue. Plus d'info. https://t.co/IZaMK2X6ss pic.twitter.com/ObnDsLPf2Z- Najat Belkacem (@najatvb) 31 août 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 01/09/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages