Vidéo associée: 

France : chômage, insécurité, et cadeaux de Noël

Corps: 

Dans les travées du marché de Noël des Champs-Elysées, à Paris, des militaires se mêlent aux chalands.

Après les attaques de Nantes, Dijon ou Joué-les-Tours, le gouvernent français entend rassurer la population. Au moins 200 militaires ont été déployés en renfort sur le territoire français.

L'attention est à son comble dans la capitale, où l'affluence est particulièrement élevée en cette veille de Noël.

Et dès qu'il s'agit du plaisir d'offrir, les craintes liées à la sécurité semblent s'estomper.

Le critère du budget, de la même manière, pèse peu au moment d'effectuer les achats de Noël, constate Agnès Vigneron, Directrice des Galeries Lafayette Paris-Haussmann :

'Je pense qu'on gâte ses amis davantage qu'on se gâte soi-même à Noël, et s'il faut faire des économies, c'est pour soi et non pour les autres. Donc on dépense comme les années d'avant à Noël, nous ne ressentons pas de différence sur la consommation de nos clients.'

En d'autre termes, on se serre un peu la ceinture, mais sans restreindre le plaisir d'offrir.

Cette fièvre consumériste de veille de Noël coïncide avec la parution des derniers chiffres du chômage. Et sur ce front, pas de cadeaux, avec près de 3,49 millions de demandeurs d'emploi sans activité enregistrés fin novembre par Pôle emploi, soit une hausse de 0.8 % par rapport au mois dernier, et de 5.8 % en un an.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/12/2014
Publicité