Vidéo associée: 

Extradition de Gülen : Erdoğan remonte au créneau

Corps: 

Pour sa première visite aux Etats-Unis depuis le coup d'Etat manqué du 15 juillet, lundi, le président turc a renouvelé à New York ses griefs vis-à-vis de Whashington.

La Turquie demande l'extradition de l'ancien imam Fethullah Gülen, suspecté d'être l'insitgateur du coup d'Etat, mais la machine judiciaire américaine hésite.

Recep Tayyip Erdogan: 'Nous considérons l'organisation de Fethullah Gülen comme une organisation ostensiblement légale mais qui, en réalité, est illégale. Notre peuple éprouve des difficultés à comprendre la position des Etats-Unis lorsqu'ils ne nous remettent pas le chef de cette organisation terroriste. Les Turcs se disent : tout cela est très bien mais pourquoi notre partenaire stratégique abrite-t-il ce terroriste sur son territoire ?'

Exilé en Pennsylvanie depuis dix-sept ans, l'ancien partenaire politique d'Erdogan nie toute implication dans les attaques du 15 juillet, qui ont fait au moins 270 morts.

Biographie de Fethullah Gülen, visé par un mandat d'arrêt turc l'accusant d'être le cerveau du coup d'Etat manqué pic.twitter.com/iIgA0WIAOe- AFP USA (@AFPusa) 5 août 2016

L'ex-prédicateur réclame de son côté une enquête internationale. Dans une colonne du New York Times, Gülen a même suggéré que le putsch avait été organisé par le président Erdogan lui-même.

Avec Agences

Partager cette vidéo :

Publié le 20/09/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

08/12/2016

Pages

Publicité