Vidéo associée: 

Etats-Unis : le FBI publie les conversations du terroriste d’Orlando

Corps: 

Omar Mateen, l'auteur de la tuerie d'Orlando a fait preuve d'un calme 'effrayant' lorsqu'il a appelé la police pour revendiquer son attentat le 12 juin dernier dans une boîte gay de l'agglomération.

Orlando : ce qu'a dit Omar Mateen aux policiers https://t.co/Rr4SsAQKVv pic.twitter.com/JedPeYcXCz- Le Point (@LePoint) 20 juin 2016

Lundi, le FBI a publié les 'conversations':
https://www.fbi.gov/tampa/press-releases/2016/investigative-update-regarding-pulse-nightclub-shooting entre la police et le tireur dans lesquelles il a fait allégeance à l'Etat islamique.
Il sera abattu trois heures plus tard.

John Mina, chef de la police d'Orlando : 'La chronologie basée sur des communications radio montre clairement que nos officiers sont arrivés sur place en quelques minutes et ont échangé des coups de feu avec le suspect. C'est important parce que cette intervention l'a obligé à arrêter de tirer et à se barricader dans les toilettes avec des otages.'

La police d'Orlando est accusée d'avoir tardé à intervenir durant la prise d'otage. On sait désormais pourquoi : pour ralentir les policiers, Omar Mateen avait déclaré être en possession d'explosifs comme des attentats de Paris.

49 personnes ont également été blessés durant l'attaque dont une vingtaine sont toujours hospitalisées.

Depuis le drame, une campagne de soutien aux familles des victimes a été lancée sur les réseaux sociaux. Et, aussi incroyable que cela puisse être, tous les propos homophobes enregistrés durant cette campagne rapporteront de l'argent aux familles des disparus.

Piégés : des homophobes rapportent du fric aux victimes d'Orlando https://t.co/vANeAWJcni pic.twitter.com/bZKE5QU2CQ- L'Obs (@lobs) 20 juin 2016

Avec Agences

Partager cette vidéo :

Publié le 21/06/2016